Is Iran good ?

Publié le par Sved

Je ne prétends pas être un globe-trotter, mais j’ai quand même trainé mes guêtres dans pas mal de pays ; et comme mon teint d’informaticien blafard ne me permet pas de me fondre dans la masse, je suis souvent accosté par le quidam local en me demandant si ça va, d’où je viens, et puis généralement si je connais Zidane.

Les Iraniens ne dérogent pas à la règle. Même si quelques uns me demandent des nouvelles de Zidane, la troisième question porte beaucoup plus souvent sur ce que je pense de leur pays. Je ne dis pas que ça n’arrive jamais ailleurs, mais l’Iran est bien le seul endroit où l’on m'a demandé ça si souvent et si rapidement dans une discussion…

Cette question « Is Iran Good ? » m’a laissé perplexe au début. Je me demandais même si ce n’était une question piège posée par une police secrète quelconque pour me tester. Et n’ayant pas trop envie de finir au poste pour critique du gouvernement, je répondais sans hésitation « Yes, it’s great »,….puis je m’éclipsais le plus vite possible.

Bien sur, tout ça n’était que pure parano de ma part (à la fréquence où on me posait cette question, il aurait fallu une armée d’agents rien que pour moi,…et comme je n’étais pas un cas isolé,…).

J’ai donc logiquement fini par penser que l’Iranien était juste très curieux de savoir comment est perçu son pays,…

Que nenni…

En fait, si vous avez le malheur d’hésiter ou de répondre « not everyday » (ce qui peut m’arriver après 2 heures de bouchon à Téhéran), votre interlocuteur vous fera une moue pas possible et vous ignorera immédiatement après.

C’est que l’Iranien est fière son pays. Souvent il est même très excessif quand il parle de ses villes, de ses mosquées, de son histoire, de ses poètes,…et quelque fois de lui aussi. Via cette question, il s’attend qu’on abonde en ce sens,… ce qui m’est quelquefois très difficile.

Il faut dire qu’il tend quelquefois la perche, surtout avec le genre de variantes :
  •  « Is live in Tehran good ? » : j’hésite : rien n’est effet plus agréable de déambuler à travers la ville, de s’arrêter à une terrasse d’un café, et de profiter du soleil ……Ah bah oui, c’est vrai : à Téhéran, il n’y a pas vraiment de cafés, donc pas de terrasses, de toute façon pas de place pour mettre une terrasse vu que les voitures prennent toute la place, et que de toute façon, il fait bien trop pollué pour, ne serait-ce, penser rester dehors longtemps.
  • « Is Iran better than France ? » : Ben tiens,... j’vais demander à ma femme ce qu’elle en pense, elle qui se fait arrêter de temps en temps par les Pasdarans parce que son manteau est trop court.
  • « Is there such a great place in your country ?» en me baladant au Tang-é Vashi : c’est vrai que Paris, le Mont-Saint Michel, ou les gorges de l’Ardèche, c’est de la gnognotte à côté.

Bref, quelque fois, l’Iranien peut paraître… un peu arrogant.

Enfin,... il a de bons côtés aussi,…

Publié dans Vie d'expat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
bonjour Sved !<br /> <br /> d'abord merci :)<br /> <br /> ensuite, je dois t'avouer que j'ai souri en te lisant. <br /> "tiens, il nous a bien saisi celui-là..."<br /> <br /> je ne prends pas du tout mal ce que tu dis mais peut-être est-ce parce que je vois exactement de quoi tu veux parler, je me fais souvent la même réflexion vis à vis de mes parents... parfois vis à vis de moi même ! <br /> <br /> oui l'iranien est TOUJOURS fier de son pays, il l'est à la naissance, il y a une immense fierté tirée des racines glorieuses de l'histoire perse, fierté sans aucun doute exagérée par le fait que les iraniens ne peuvent pas être fiers de ce qu'est devenus leur pays aujourd'hui...<br /> donc à un tempérament fier vient se rajouter quelque chose comme un instinct de survie qui leur permet de garder la tête haute, "même si nous sommes pauvres, notre pays est riche", "même si nous ne sommes pas la 1ère puissance mondiale, nous l'avons été fût un temps" et même s'ils sont opprimés, muselés, ils sont fiers que leur président quoique haï se dresse contre les Etats Unis, tourne les inspecteurs de l'IAEA en bourrique, etc etc.<br /> <br /> En tout cela, je les comprends. <br /> <br /> Devant un étranger, il y a aussi souvent la crainte que seuls les clichés ou réalités négatives lui soient parvenus (pauvreté, pollution, tchador, dictature, nucléaire...) et donc "do you like iran" c'est une sorte de supplique aussi, "avez-vous bien perçu que l'iran n'est pas QUE ce que l'on en dépeint dans les médias occidentaux ? avez-vous vu que notre pays parfois peut être paisible, vivable, joyeux, normal ? irez vous porter la bonne parole auprès de vos paires, leur dire que l'Iran n'est pas un pays tout de noir vêtu et sans aucun avenir ? leur direz vous que même ici il y a des gens heureux ?"<br /> oui, il y a plein de choses dans leur "do you like Iran", je sais combien cette question qu'ils se posent est vitale à leur yeux, parce qu'elle leur offre une perpective, un regard neuf, parce qu'elle les rassure aussi et ils en ont besoin - non l'humanité toute entière ne les regarde pas comme des barbares. <br /> <br /> Et ils en ont un besoin tel que le besoin devenu vital se transforme en exigence, en arrogance, en imperméabilité face à la critique, face à la nuance (choses qui, du reste, sont plutôt peu permises dans l'Iran d'aujourd'hui... les iraniens y sont donc assez peu habitués...)<br /> <br /> en tout cas j'ai adoré la manière dont tu as dépeint tout cela !
Répondre
D
très sympa comme blog...<br /> moi qui rentre en Iran chaque année.. ( je suis français et marié à une iranienne, je lis avec délectations les découvertes qui sont tiennes !!<br /> à un de ces jours qui sait .. à Téhéran :-)
Répondre
T
Excuse moi, mais je trouve ce jugement un peu caricatural. Les Iraniens sont quand meme coupés du monde et je trouve ca plutot sain qu'ils te posent la question d'une certaine facon. Bien sur ils sont fiers de leur culture mais qui ne l'est pas sur cette petite planete. En tout cas en France on est carrement mal placé pour leur faire la lecon la-dessus...
Répondre
S
<br /> Effectivement, en France, on est vraiment mal perçu de ce côté là (et à juste titre, je ne le réfute pas), et je suis bien d'accord avec toi sur le fait qu'ils ne sont pas très au courant de ce qui<br /> se passe ailleurs (quoique de moins en moins vrai avec internet et le satellite). Mais ce que je regrette, c'est le manque d'objectivité lors qu'ils parlent de leur<br /> pays. Je rajouterais cependant que leur nationaliste est fortement orchestré par leur gouvernement qui joue dessus pour essayer de "canaliser" les tensions liées au manque de liberté et à<br /> la pauvreté. A longueur de journée, on voit à la télé iranienne, des images magnifiées de leur armée, de leur pays, de leur drapeau sur fond de musique exhaltée,... et de l'autre côté des images<br /> assez négatives des autres pays (manifestation chez Europe, émeutes ou guerres ailleurs),...bref pas toujours très objectif.<br /> <br /> Quoiqu'il en soit, ce qui me rassure dans mon jugement, c'est que beaucoup d'étrangers que je cotoie, le pensent aussi (entre autres Italiens, Allemands, Algériens, Indonésiens,...et même les<br /> Iraniens qui ont l'habitude de voyager).<br /> <br /> J'aimerais quand même avoir vos avis la dessus notamment d'oranginablack (très bon blog) qui est d'originaire d'Iran.<br /> <br /> <br />
A
Tu t'es trompé ! Le pays d'Iznogoud, c'est à coté ! <br /> En Irak...
Répondre